VERS UNE AUTRE SAISON

Montage photographique, de haut en bas et de gauche à droite: 
(1) R. Barthes (2) J. Gracq (3) F. Jullien (4) M. Foucault (5) E. de Fontenay (6) S. Weil (7) E. Mounier (8) M. Leiris (9) A. Fagot-Largeault
Mis en ligne 17/08/2020, révisé le 12/12/2020 puis le 10/03/21.

Cette page est la suite logique de la page de Bilan de la saison terminée. Je tente de me projeter vers une seconde saison de lecture. C'est uniquement une proposition. J'ignore encore si elle se concrétisera en billets pour ce blog mais telle est bien mon intention.

Aller naïvement à la recherche des idées de la philosophie, me les approprier par l'écriture a constitué une transition utile de mon existence, entre 62 et 66 ans, et m'a permis de restaurer la sagesse que, comme beaucoup d'entre nous, j'avais laissé malmener durant la phase dite "active" de ma vie. Une sagesse inquiète sans rapport avec une quelconque recherche de sérénité (mot si galvaudé et, en définitive, si mesquin), mais sûrement avec une forme d'espérance.  J'ai ressenti le besoin d'en laisser les traces écrites qui font l'objet de la première saison de ce blog.

Cette conscience en progrès au service de l'existence amplifiée, cette conscience vigie des deux mondes, constitue l'unité de ce blog, toutes saisons confondues. En voici les lignes de force: 

1. Expansion de la notion de réalité (nature, humanité).
2. Liaison concept-percept (pas d'idées ni de mots nus et abstraits, et, inversement, pas de sensations sans attache quelque part dans l'esprit).
3. Inutilité de la culture du soi pour soi et réhabilitation de la notion de personne, comme témoin et acteur.
5. Intelligibilité du discours pour celui ou celle qui me lit, qui m'écoute, qui veut partager: autrui est la mesure de tout, même si la nature de cet autrui reste encore à définir.

Ma lecture studieuse ne s'est pas arrêtée en 2018. J'ai cherché, sans succès jusqu'ici, à renouveler ma manière d'en rendre compte par l'écriture. Ma méthode de lecteur me semble pourtant mieux structurée qu'auparavant et j'ai l'impression de retenir plus naturellement les acquis. Ce qui m'invite à passer d'une écriture délibérément fragmentaire à une forme plus thématique fondée sur les acquis de la première saison. Conformément à l'esprit général de ma démarche, résumée plus haut, j'ai en effet identifié quatre thèmes d'intérêt qui me semblent couvrir la plupart de mes interrogations et qui devraient m'occuper pendant un certain temps (au moins 4 ans) : 

1. Les divers modes d'existence philosophique.
2. La conscience phénoménologique et le répertoire personnel des percepts.
3. La personne face à l'autre et au différent.
4. Les philosophies de la nature en regard des cosmologies intimes.

Chacun de ces thèmes interpelle l'individu que je suis dans ses choix existentiels et dans sa mémoire. Aucun ne lui est, au sens propre, indifférent. L'écriture devrait donc pouvoir se présenter comme une navette entre les idées générales et l'application que j'en fais à ma propre existence. Par ailleurs j'ai l'impression (aujourd'hui) que ces thèmes forment un tout, qu'il ne manque rien pour que la vie soit prise, en totalité, dans les mailles de leur filet. Que son sens ultime, intégral, est ainsi mis à portée de conscience. 

Si je devais établir, sur cette base, une liste d'auteurs français contemporains à lire et relire dans les 4 à 5 années à venir, voici celle que je proposerais aujourd'hui (outre Henri BergsonGaston Bachelard et Georges Poulet qui seront complétés et repris dans leur ensemble) :

Pierre Hadot - Modèles antiques, cosmologies antiques. (1, 4, 5)
Alain de Libera - Modèles médiévaux, identité personnelle. (1, 3, 4)
Emmanuel Mounier - Modèles contemporains, Personnalisme. (1, 3, 4)
Jean-Paul Sartre - Modèles contemporains, Existentialisme, Imaginaire. (1, 2, 3)
Simone Weil - Modèles contemporains, Humanisme chrétien (1, 3, 4).

Maurice Merleau-Ponty - Percepts/concepts: Phénoménologie de la perception.(2)
Jean-Pierre Richard - Littérature, phénoménologie et perception. (2)
Julien Gracq - Géographie et Paysage. (2, 4)
Roland Barthes - Le réel et ses mots, les mots et leur réalité. (2)
Michel Leiris - Mythologie familière, métaphorologie. (2)

François Jullien - L'autre et le différent : Philosophie et culture chinoises. (3)
Paul Ricoeur - L'autre et le soi. (3)
Marcel Jouhandeau  - L'amour homosexuel. (3)
Elisabeth de Fontenay - L'animal, alter ego ? (3)

Anne Fagot-Largeault - Philosophie biologique et cosmologies. (4)
Jacques Merleau-Ponty - Cosmologies scientifiques. (4)

Je regarde ces auteurs de notre temps comme des guides, valant autant par leurs œuvres personnelles que par celles qu'ils signalent à leurs lecteurs. J'ai déjà fréquenté certains d'entre eux d'assez près dans la phase antérieure de ce blog (en caractères gras). Je pressens donc ce que je peux en attendre. Il me faut ainsi compléter mes études de Henri Bergson et de Gaston Bachelard, références majeures de la période précédente, puis essayer d'en faire une synthèse à ma façon. Je n'oublie pas l'école philosophique anglo-saxonne du début du XXe, notamment de JamesCollingwood et Lovejoy, qui m'ont fortement interpellé dans la phase précédente. W. James apporte dans mon programme l'idée d'une philosophie et même d'une croyance sur mesure, fruit de l'existence individuelle envisagée comme expérience unique (thème 1); Collingwood dans Essays on metaphysics réhabilite la métaphysique de la Nature en tant que discipline spéculative et audacieuse, frontière toujours mouvante au contact des sciences (thème 4); Lovejoy, en donnant consistance, dans The great chain of beings, à la grande idée de la plénitude du réel et de ses manifestations, m'a détourné de l'écueil si dangereux et si réducteur de la pensée de l'Un (thème 2).

Voici donc ce que pourrait être un programme idéal de lecture … au long cours ! Un programme que je ne pourrai sans doute pas respecter, et ceci pour deux raisons: (1) les livres s'appellent les uns les autres dans une séquence parfaitement imprévisible, et (2) j'ai peur que mon appétit ne soit pas proportionné à mes capacités d'assimilation ! Dans cette liste d'auteurs il faudra probablement privilégier la douzaine de ceux que j'ai déjà pratiqués dans la phase antérieure et qui apparaissent en caractères gras ci-dessus. Je continuerai et approfondirai leur étude avec ma nouvelle grille de lecture en tête. Ensemble, ils me semblent déjà couvrir l'ensemble des thèmes prioritaires, même si des excursions devront être entreprises, en tant que de besoin, vers les autres auteurs de la liste.

A vrai dire, je ne sais pas encore comment va évoluer ce blog. Il m'arrive de me demander pourquoi je dois en passer par l'étude de traités de philosophie, une très lourde médiation, pour comprendre ma propre vie (puisque tel est, en fin de compte, le but de ces essais d'écriture personnelle). L'excellent programme de lecture qui précède peut en effet apparaître comme une barrière interposée entre moi et moi. La méthode antérieure avait du bon qui privilégiait l'expression personnelle, les livres n'étant que des prétextes, des impulsions pour la pensée. Je pourrais revenir à  cette méthode si je parvenais désormais à accueillir dans l'écriture, non plus simplement la pudique voix intérieure, mais l'existence pleine et entière et la mémoire de chair et de sang, bref si je ne craignais plus de m'exposer franchement. Il faut aussi essayer de franchir cette étape.

Idéalement, la prochaine saison pourrait donc comprendre deux grands types de billets: 
(1) des résumés ou des aide-mémoires des ouvrages, afin d'en laisser des traces, quelle que soit l'influence qu'ils exercent sur mon esprit;
(2) des essais contenant commentaires et réflexions personnelles sur un ou plusieurs ouvrages marquants à l'intérieur d'une même thématique. Je voudrais que ces billets soient très personnalisés: influence des livres sur la vie intérieure, application à ma propre existence, présente et passée, pas de pudeur à  exposer ma vie personnelle (pour le thème 3 notamment consacré à la personne, l'autre, l'amour).

Désirant mieux structurer ma pensée, lui conférer quelques directions stables, et qui plus est, y introduire la vie personnelle et la mémoire, je me lance un défi d'écriture dont l'issue est incertaine. Il se peut que cette nouvelle saison soit simplement en continuité avec la précédente, c'est à dire sous la forme de billets réguliers renfermant les pensées en désordre du lecteur, et que la priorité soit donnée au plaisir de lire.

Gilles-Christophe, 29/09/20, dernière revision 10/03/21