Articles

Affichage des articles du novembre, 2017

NOVEMBRE 2017

Image
Gilles-Christophe, Novembre 2017 élision Il serait possible sans doute de reprendre mon étude de Bachelard (la psychanalyse et la poétique des éléments naturels) en adoptant une nouvelle matrice de lecture, en changeant assez radicalement de perspective, à savoir: en éludant purement et simplement le sujet (l'observateur, l'observateur, l'expérimentateur, le poète, le lecteur, etc.). Jusqu'ici j'avais centré mon intérêt sur les aperceptions du sujet avec la conviction implicite que ce dernier est garant de la perception sensible et, ultimement, des idées auxquelles elle le conduit. Le  sujet face au monde  était le noyau ultime de cohérence auquel il convenait de se rapporter. Cette posture de lecteur était dictée par le souci d'une réforme intérieure dans ma façon de percevoir le monde extérieur, et notamment le monde physique. Je pensais, en tant que  sujet insatisfait de sa propre capacité à transfigurer la réalité extérieure, pouvoir dérober un peu d